pixel_trans
pixel_trans
Mon panier
Aucun article
0

NOUS CONTACTER :
04 83 43 40 90

facebook instagram

Cicatrice acné



 

Considéré comme un des signes de la puberté, l’acné peut faire apparaître quelques traces disgracieuses sur le visage. Elle laisse souvent des cicatrices bien visibles sur la peau chez les hommes et les femmes ayant souffert de ce trouble cutané durant l’adolescence. Inesthétiques, ces lésions sont une source de complexe chez certaines personnes.

 

Si les uns essaient de s’accepter tels qu’ils sont, d’autres préfèrent se tourner vers les produits cosmétiques ou des méthodes plus radicales pour retrouver une peau lisse et uniforme.

Qu’est-ce qu’une cicatrice d'acné ?

Par définition, l’acné est un trouble du follicule pilo-sébacé. Touchant près de 70 % des adolescents, elle se manifeste par plusieurs symptômes distincts, comme l’hyperproduction de sébum. Dans notre organisme, la glande sébacée est chargée de produire cette matière grasse. Le processus débute peu de temps avant la puberté, sous l’influence des hormones appelées androgènes (présentes dans les testicules et les ovaires).

 

Ensuite, on observe une obstruction du canal folliculaire. Lorsque cet orifice est bouché, l’élimination naturelle du sébum devient plus difficile, voire impossible. Ne pouvant plus être supprimé normalement, il va se transformer progressivement en microkystes ou en points noirs.

 

Une inflammation due à la prolifération d’agents microbiens est également visible. Des boutons rouges avec des pus jaunes apparaissent et causent des lésions sur visage, la poitrine et le dos des adolescents. Elles peuvent même perdurer chez les adultes ayant des problèmes de sensibilité au niveau capillaire. Appelées aussi cicatrices d’acné, ces lésions sont disgracieuses et difficiles à enlever.

 

D’où provient-elle ?

Normalement, environ 40 000 cellules mortes tombent de la peau toutes les heures. Notre épiderme contient de minuscules ouvertures appelées pores, à travers lesquelles l’huile et la sueur remontent. Une lésion d’acné (bouton) se développe lorsque les bactéries, les huiles et les peaux mortes s’entassent et enflamment les pores. Lorsque ces derniers sont trop petits, des points blancs ou noirs se forment au niveau de la peau. Ils peuvent s’aggraver et conduire à d’autres types d’acné.

 

La peau est composée de trois couches principales. L’épiderme est la couche externe, suivie par le derme et l’hypoderme. Chacune d’elles joue un rôle dans la protection de l’organisme contre les éléments externes, les rayons UV et les bactéries. Elles ont aussi pour rôle de produire la vitamine D antirachitique lorsqu’elles sont stimulées par la lumière du soleil. La peau du dos, de la poitrine et du visage sont les zones qui comptent le plus de glandes sébacées, et donc le terrain favorable à l’acné.

 

Les cicatrices acnéiques sont le résultat d’une inflammation due à l’acné. Les pores gonflent et provoquent une rupture à la surface de la peau. La profondeur de chaque cicatrice dépend entièrement de la taille des lésions d’acné. Les plus petites créent des cicatrices peu profondes, qui guérissent rapidement. Dans certains cas, le contenu des lésions se répand dans les tissus environnants, ce qui entraîne des cicatrices plus profondes. La peau tente alors de réparer la lésion en formant de nouvelles fibres de collagène.

 

Quels sont les facteurs encourageant leur apparition ?

La plupart des gens tentent d’éliminer les traces d’acné qui apparaissent. Certains s’arment de pince à épiler, d’autres se servent de leurs ongles pour enlever les points noirs et boutons dès qu’il en apparaît sur leur visage. Les dermatologues déconseillent ces gestes pour éviter les cicatrices. Toutefois, ils peuvent parfois porter leurs fruits sur certains sujets. De plus, les risques de cicatrices demeurent, même lorsque vous ne faites rien pour les enlever.

 

Les facteurs suivants peuvent influencer l’apparition de marques durables après une invasion d’acnés :

  • La génétique : certaines personnes cicatrisent mieux que d’autres. Il est vivement conseillé de prendre soin de votre peau si votre famille a des antécédents de cicatrices d’acné.
  •  L’exposition au soleil : si la vitamine D est excellente pour votre visage, un excès aura l’effet inverse. Une trop longue exposition au soleil contribue à l’assombrissement de la peau et à l’apparition de marques d’acné.
  • La puberté : les changements hormonaux qui se produisent dans le corps d’un adolescent favorisent la prolifération de l’acné. De ce fait, les risques d’avoir des cicatrices sont plus élevés.
  • La gravité de l’acné : les cicatrices sont directement liées à la gravité des lésions ou des boutons. Plus l’acné est profondément enraciné dans la peau, plus il y a de chance que les cicatrices apparaissent.
  • La fréquence de l’acné : les personnes sujettes à des poussées d’acné récurrentes courent un risque plus élevé de développer des cicatrices.
  •  Le sexe : les hommes sont plus enclins à avoir des cicatrices d’acné. Cela s’explique par le fait que le problème est plus sévère et plus persistant chez eux, en raison des androgènes.
  • Le temps : des soins tardifs augmentent le risque de développer des cicatrices. Les simples précautions ne suffisent pas. Seul un spécialiste peut vous indiquer les bons gestes à adopter.

Comment l’identifier ?

L’acné se présente sous plusieurs formes différentes. Habituellement, les points noirs et les points blancs sont les signes typiques de ce trouble cutané. Ils disparaissent généralement en douceur. Les formes susceptibles de conduire à des cicatrices peu esthétiques sont :

  • Les papules se distinguent par des bosses roses à rouges. Elles provoquent une sensation de douleur au toucher.
  • Les pustules sont des lésions remplies de pus. On peut facilement les identifier à leur teinte rouge à la base et jaune au sommet.
  • Les nodules qui forment des lésions plus solides. Étant plus grosses que les papules et les pustules, elles font plus mal, car elles s’étendent plus profondément dans la peau.
  • Les kystes s’incrustent encore plus profondément dans la peau. Ils sont douloureux, remplis de pus et susceptibles de laisser des cicatrices marquées.

Les cicatrices d’acné peuvent prendre deux formes. Lorsqu’elles se développent à la suite d’une perte de tissu, elles entraînent une indentation à la surface de la peau.

 

Lorsqu’elles se surélèvent à la surface de la peau, cela signifie que votre peau fait son travail, mais de façon excessive. Le collagène (tissu de réparation) créé par la peau pour guérir la plaie est produit en trop grande quantité, ce qui provoque la formation d’une excroissance à la surface de la peau.

 

Il faut toutefois préciser que l’acné ne laisse pas systématiquement des cicatrices. Et même si votre visage en est couvert, toutes les cicatrices d’acné ne sont pas permanentes. Des traitements sont disponibles pour prendre en charge ce problème. Ils dépendent de la nature des cicatrices et de vos objectifs. Souhaitez-vous éliminer les cicatrices ou aider votre peau à guérir grâce à son propre collagène ? Le choix vous appartient.

 

Toutes les cicatrices d’acnés sont-elles pareilles ?

Un individu peut présenter plus d’un type de cicatrice d’acné sur son visage. Il est très rare de ne souffrir que d’une seule forme de cette lésion cutanée. Pour apporter les soins appropriés à la peau, il est nécessaire de connaître les caractéristiques des cicatrices existantes.

 

D’abord, il y a les cicatrices atrophiques ou déprimées. Cette catégorie se décline en trois formes. Le « pic à glace » est une cicatrice dont la forme rappelle celle de cet outil à manche large et qui se rétrécit à la pointe. Ce type de cicatrice présente un trou large en haut et qui se rétrécit au fur et à mesure qu’il pénètre plus profondément dans la peau. C’est vraisemblablement l’une des cicatrices les plus difficiles à soigner. De plus, elle apparaît le plus souvent là où votre peau est plus fine (sur le front ou le haut des joues). Ensuite, il y a le rolling. Ce type de cicatrice apparaît généralement sur le bas des joues et de la mâchoire (là où la peau est plus épaisse). Les bords inclinés des lésions donnent un aspect inégal et ondulé à la peau. Enfin, il y a le wagon couvert. Ces cicatrices présentent des bords plus nets qui descendent profondément dans la peau. Elles sont plus visibles sur les parties inférieures et la mâchoire.

 

Les cicatrices hypertrophiques, ou chéloïdes forment la seconde catégorie. Elles ont pour caractéristique de se détacher de la peau. La prolifération de tissus fibreux et de collagène dans la peau favorise leur présence. En général, ces lésions se situent au niveau de la poitrine, du dos, des épaules et de la mâchoire. Elles s’accompagnent souvent de démangeaisons, d’une sensibilité exacerbée ou de douleurs.

 

De quelles façons les traiter ?

Avant d’entamer un traitement contre l’acné, il est vivement recommandé de consulter un dermatologue. Ce spécialiste examinera votre peau pour vérifier si les lésions sont bien des traces laissées par l’acné ou causées par un autre trouble dermatologique. Si le diagnostic confirme la présence de cicatrices d’acné, il pourra en déterminer le type pour vous prescrire le traitement approprié.

 

Le diagnostic comprend notamment un examen visuel. Grâce à son expérience et son savoir-faire dans le domaine de la dermatologie, ce spécialiste pourra évaluer la gravité de vos cicatrices d’acné. Pour cela, il utilisera un système de mesure à quatre degrés : maculaire, légère, modérée et sévère.

 

Le niveau maculaire fait référence à une cicatrice rouge, mais plate. Le deuxième degré, « léger », indique une cicatrice qui peut aisément être recouverte à l’aide de maquillage ou sous les poils de visage (barbe, moustache). Le troisième degré, « modéré », est une forme plus accentuée et n’est pas facilement dissimulable. Enfin, le quatrième niveau, dit « sévère », indique une cicatrice très évidente à une distance sociale supérieure à 50 centimètres. Ni les poils ni le maquillage ne sont d’aucune utilité pour camoufler les cicatrices à ce stade.

 

Après son examen, le dermatologue vous recommandera les traitements envisageables et les techniques de soin de cicatrice d’acné adaptées à votre cas. En connaissant précisément le type de cicatrice d’acné dont vous souffrez, il pourra vous conseiller les soins les plus efficaces en fonction du type et de l’emplacement de la cicatrice. Dès que vous constatez des anomalies sur votre peau, rapprochez-vous dès que possible d’un dermatologue. Les retards de traitement augmentent le risque d’aggraver les imperfections cutanées liées à l’acné.

 

Existe-t-il des soins ou des crèmes pour les faire disparaître ?

Vous pouvez recourir à des traitements réalisables chez vous pour rendre à votre peau sa splendeur. Pour ce faire, il existe les crèmes en vente libre. Cependant, il est toujours préférable de demander à votre dermatologue de vous conseiller les produits qui conviennent bien à votre peau et à votre type de cicatrice. Grâce à la révolution de la médecine, une grande variété de crèmes est proposée par différents laboratoires pharmaceutiques. Il n’est pas rare de retrouver une combinaison des composants suivants dans ces crèmes :

  • Alpha hydroxy acides, plus connu sous le nom d’alpha-hydroxylés (AHA) : ce sont des acides de fruits ou de végétaux. Ils sont souvent utilisés pour exfolier la peau. Les AHA stimulent la production de collagène et la circulation sanguine.
  • Acide lactique : ayant la même fonction que les AHA, tout en aidant à maintenir la souplesse et l’élasticité de la peau.
  • Rétinoïdes : ils sont connus pour diminuer la cohésion entre les cellules de l’épiderme et de stimuler le renouvellement cellulaire. Ils aident à évacuer les cellules cornées et le sébum vers la surface de la peau, ce qui évite la formation du bouchon corné. 
  • Acide salicylique : il a des propriétés astringentes. Grâce à ces dernières, cet acide a une action kératolytique à la surface de la peau. Pour l’expliquer simplement, il décolle les cellules mortes qui se sont accumulées sur la couche cornée pour favoriser le renouvellement cutané.

Les traitements disponibles en médecine esthétique

Plusieurs traitements ont été mis au point pour soigner l’acné. Véritable atteinte à la beauté d’un visage, l’acné peut être traitée une fois que la peau est stabilisée. La dermabrasion chimique permet, par exemple, d’enlever les cicatrices d’acné peu marquées. Plus connue sous le nom de « peeling », cette technique consiste à appliquer une substance abrasive sur la partie du visage concernée. Le produit va détruire la couche superficielle de la peau pour favoriser le renouvellement cellulaire. Le résultat n’est visible qu’après plusieurs séances. Le microneedling est une option intéressante pour les cicatrices peu profondes.

 

Si vous présentez des cicatrices d’acné graves et que votre peau est très abîmée, vous aurez plus de chances en recourant à des techniques médicales. Le dermatologue peut vous suggérer un traitement au laser, à l’aide de la radiofréquence, de l’énergie pure ou de l’énergie plasma. Théoriquement, ces différentes énergies provoquent une réaction thermique au contact de la peau. La première couche du derme est abrasée. Les cicatrices sont progressivement éliminées, au fur et à mesure que la peau se régénère.

 

Les différentes procédures de resurfaçage

Lorsque la cicatrice est peu profonde ou ne se trouve qu’à la surface de la peau, il est plus facile de s’en débarrasser ou de la camoufler. Pour vous aider à recouvrer une peau lisse et saine, vous pouvez recourir aux traitements suivants :

  • Peelings chimiques : cette méthode utilise des produits chimiques spéciaux qui servent à enlever la couche supérieure de la vieille peau. En général, la nouvelle peau est plus lisse et présente moins de cicatrices.
  • Dermabrasion : pratiquée avec un outil spécial, cette technique consiste à réaliser une friction pour enlever les couches supérieures de la peau. Agissant un peu à la manière d’une ponceuse, cet équipement rendra la surface de la peau plus lisse.
  • Microdermabrasion : similaire à la méthode précédente, elle requiert l’utilisation d’un dispositif spécial pour enlever la couche supérieure de la peau.
  • Resurfaçage au laser : Cet outil servira à chauffer le collagène cicatriciel sous la peau. L’efficacité du traitement repose sur la réponse de cicatrisation du corps, c’est-à-dire sur sa capacité à créer un nouveau collagène sain. Stimuler la production de collagène permet la formation d’une nouvelle peau pour remplacer la peau lésée. Ce type de traitement est réalisé suivant deux procédés, à savoir le resurfaçage au laser ablatif et celui non-ablatif. Il revient à votre dermatologue de déterminer la technique qui convient à votre cas.

Les autres procédures envisageables

Toujours dans le but de retrouver une peau lisse et saine, d’autres méthodes vous sont proposées, selon votre type de cicatrice :

  • Injections de stéroïdes : elles sont préconisées pour traiter les cicatrices surélevées. Elles servent à ramollir les tissus fibreux, provoquant ainsi l’aplatissement de la cicatrice.
  •  Produits de comblement dermique : contrairement aux stéroïdes, ce type de produit soulève la peau sous une cicatrice déprimée.
  • Microneedling : cette technique est radicale, mais assez douloureuse. Elle consiste à blesser délibérément votre peau pour stimuler la production de collagène et lisser les cicatrices. Ce traitement peut se faire seul ou avec de la chaleur. Dans une démonstration, on a constaté clairement que le microneedling participe à l’amélioration de la texture des cicatrices d’acné, et peut empêcher la formation d’acné supplémentaire.
  • Excision : le dermatologue pratique une incision sur la peau pour enlever la cicatrice d’acné. Ensuite, il referme la plaie à l’aide de points de suture.
  • Subcision : pour ce traitement, une aiguille est utilisée pour séparer les bandes fibreuses qui abaissent le tissu cicatriciel dans les niveaux inférieurs de la peau. Grâce à cette action, la peau déformée par les cicatrices peut reprendre la place et se lisser naturellement.
  • Greffage au poinçon : Comme son nom l’indique, il s’agit de greffer une peau prélevée derrière l’oreille, pour remplir la zone où la cicatrice a été retirée par excision.
  • Cryochirurgie : le tissu cicatriciel surélevé est congelé à l’aide de l’azote liquide. Après cela, il meurt, puis tombe naturellement.

Bien que certains traitements soient plus efficaces ou économiques que d’autres, il revient au dermatologue de vous conseiller sur la technique à adopter pour optimiser les résultats. Notez que l’automédication pourrait aggraver votre cas et avoir des effets irréversibles.

 

Comment éviter les perpétuels retours d’acné ?

Faire le tri parmi les innombrables traitements mis à disposition contre l’acné s’avère être un vrai casse-tête. Au-delà des options de traitement réel, certains experts en dermatologues proposent de créer un programme de soins de la peau spécifique, qui vous aidera à avoir une peau plus saine et sans acné. Parmi ces traitements, on recense les méthodes suivantes :

  • Traitement rapide, qui nécessite l’utilisation d’un laser CO2 pour réduire considérablement l’apparence des cicatrices d’acné. Le but est d’augmenter la production de collagène dans le corps pour qu’il vienne combler les zones piquées et cicatrisées.
  •  L’injection de cortisone : cette technique convient à ceux qui veulent un résultat rapide (élimination de l’inflammation en 24 à 48 heures). Le composé est injecté directement dans le bouton pour obtenir l’effet escompté.
  • Soin du visage : une routine adaptée aidera à réduire considérablement les troubles cutanés et à soulager les lésions actives. Une peau plus saine cicatrise mieux et de façon naturelle, sans laisser de traces visibles.
  • Thérapie photodynamique : un médicament topique sera activé à l’aide d’une lumière bleue. Ce substitut pharmaceutique va ensuite tuer les bactéries et rétrécir les glandes sébacées dont le rôle est de produire le sébum dans la peau.

Ces méthodes peuvent être efficientes chez certaines personnes et ne pas l’être chez d’autres. Seule une visite chez un dermatologue vous permet d’être fixé. Par ailleurs, les crèmes préconisées pour faire disparaître les cicatrices d’acné ne sont efficaces qu’en suivant une routine de soins adaptée.

 

Il est aisé de cacher l’acné sous du fond de teint, mais assurez-vous que le produit ne causera pas plus de dommage à votre visage. Les dermatologues prescrivent des crèmes hydratantes et un cosmétique à base d’acides de fruits alpha ou bêta pour accélérer la disparition des cicatrices d’acné.

 

Par ailleurs, le type de peau de la personne tient un grand rôle dans le choix de la crème pour le traitement. Que ce soit pour la dissimulation ou la suppression des cicatrices, les conseils pour une peau mate ne seront pas les mêmes que ceux donnés à une personne au teint clair. Par conséquent, consultez votre dermatologue avant de commencer un quelconque soin de cicatrice d’acné.

 

Sur quels types de cicatrice peut-on appliquer du gel de silicone ?

Cicacote gel de silicone peut être utilisé sur toutes les cicatrices (chéloïdes, atrophiques, hypertrophiques) à la suite d'une blessure, d'une intervention chirurgicale, d’une césarienne, de boutons d’acné, d’une blessure ou d’une brûlure. Il peut être utilisé sur une ancienne cicatrice, bien qu’il soit plus efficace sur une cicatrice qui date d’un ou deux ans, maximum.

 

Abdominoplastie cicatrice
Abdominoplastie cicatrice
Aussi connue sous l’appellation de lipectomie abdominale, l’abdominoplastie est une intervention chirurgicale esthétique ou réparatrice qui s’effectue sur une partie de l’abdomen. Après une abdominoplastie, il peut y a voir une ou plusieurs cicatrices, qui évoluent favorablement avec du temps et des soins adaptés. LIRE +
Cicatrice bouton
Cicatrice bouton
En général, l’acné disparaît sans laisser de traces au bout de quelques jours, après avoir fait apparaître des points rouges ou bruns sur la peau. Cependant, la grande majorité des gens, notamment les personnes qui souffrent d’acné modérée à sévère, savent que les boutons d’acné peuvent laisser des marques plus visibles. LIRE +
Cicatrice thyroide
Cicatrice thyroide
Cette opération laisse une cicatrice qui est parfois inesthétique et dérangeante. Toutefois, celle-ci peut être atténuée ou effacée en utilisant certains dispositifs médicaux, comme le gel de silicone CicaCote. LIRE +
cicatrice brulure
Cicatrice brulure
Les cicatrices sont des traces visibles sur la peau. Généralement, elles sont la conséquence d’une blessure, d’un accident ou d’une brûlure. La plupart du temps, les opérations laissent une cicatrice sur la peau, mais dans certains cas il ne reste qu’une très fine ligne à peine visible. Par contre certaines cicatrices sont étendues et gênantes et se manifestent souvent par des sensations de tiraillement ou des démangeaisons. LIRE +
Cicatrice césarienne
Cicatrice césarienne
Une cicatrice est une forme de trace suite à une intervention chirurgicale, notamment après une éventuelle incision externe et/ou interne. Chez la femme, la cicatrice est parfois liée à une césarienne. Avec les avancées de la science et de la médecine, la cicatrice peut tout à fait être effacée avec un certain nombre de méthodes et de substituts médicamenteux comme le gel de traitement pour cicatrices CicaCote. LIRE +
Cicatrice appendicite
Cicatrice appendicite
L’appendicite est une inflammation de l’appendice, le diverticule du côlon droit. Cette inflammation se produit en raison de l’obstruction de cet organe, notamment par les matières fécales. Cette pathologie est très fréquente chez les jeunes de moins de 20 ans et nécessite parfois une appendicectomie en urgence. LIRE +
Cicatrice acné
Cicatrice acné
Considéré comme un des signes de la puberté, l’acné peut faire apparaître quelques traces disgracieuses sur le visage. Elle laisse souvent des cicatrices bien visibles sur la peau chez les hommes et les femmes ayant souffert de ce trouble cutané durant l’adolescence. Inesthétiques, ces lésions sont une source de complexe chez certaines personnes. LIRE +
Cicatrice réduction mammaire
Cicatrice réduction mammaire
Alors que la plupart des femmes optent pour une opération visant à augmenter la taille de leurs poitrines, d’autres se tournent vers la réduction mammaire pour avoir la silhouette de leurs rêves. L’objectif n’est pas toujours la simple modification de la silhouette. Certaines femmes se font opérer la poitrine pour des raisons de santé. LIRE +
Cicatrice visage
Cicatrice visage
Le visage est la partie la plus exposée du corps. De ce fait, il est plus sensible aux agressions extérieures et aux bactéries. Il n’est donc pas rare qu’il soit lésé, laissant parfois des cicatrices inesthétiques. LIRE +